footixpeople

Le forum officiel des footix de Dailymotion !
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Google
Web Pages francophones France Answers Wikipedia



OOO Ajouter footixpeople dans vos favoris OOO



Partagez | 
 

 Les 20 Bleus pour la Suède

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tuner10
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 630
Age : 25
Localisation : Aube
Emploi/loisirs : faignant a mes heures :)
Club(s) préféré(s) : As Monaco Fc
Joueur(s) préféré(s) : Robben et Giuly, notre héros !
Date d'inscription : 27/06/2008

MessageSujet: Les 20 Bleus pour la Suède   Mar 12 Aoû - 21:09

Gardiens: Lloris (Lyon), Mandanda (Marseille)

Défenseurs: Boumsong (Lyon), Clichy (Arsenal), Evra (Manchester United), Fanni (Rennes), Gallas (Arsenal), Mexès (Rome), Sagna (Arsenal)

Milieux: Alou Diarra (Bordeaux), Lassana Diarra (Portsmouth), Flamini (Milan), Toulalan (Lyon), Malouda (Chelsea), Gourcuff (Bordeaux)

Attaquants: Anelka (Chelsea), Ben Arfa (Marseille), Benzema (Lyon), Govou (Lyon), Henry (Barcelone)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.video-auto.com/
tuner10
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 630
Age : 25
Localisation : Aube
Emploi/loisirs : faignant a mes heures :)
Club(s) préféré(s) : As Monaco Fc
Joueur(s) préféré(s) : Robben et Giuly, notre héros !
Date d'inscription : 27/06/2008

MessageSujet: Re: Les 20 Bleus pour la Suède   Mar 12 Aoû - 21:13

Interview de Domenech

Votre sélection face à la Suède offre un visage très jeune. En 2004, déjà, l'équipe de France avait été considérablement rajeunie et cela n'avait pas eu l'effet escompté...
De toutes façons, il faut des périodes de transition. Nous n'avons pas le choix. Ce qui est différent par rapport à 2004, c'est que la plupart de ces jeunes ont vécu l'Euro. Ils ont connu l'échec, ils en ont souffert et ils savent désormais ce qu'il ne faut absolument pas faire. Cette génération a déjà de l'expérience et elle n'en est que plus forte, elle n'en a que plus d'envie.

Qu'en est-il exactement des anciens ?
Lilian Thuram, on le sait, a mis un terme à sa carrière. Les autres demeurent sélectionnables. Pour des raisons diverses et variées, beaucoup sont absents de cette liste mais il ne faut pas y voir de choix définitifs.

Cela signifie que Claude Makelele pourrait encore porter le maillot de l'équipe de France ?
Bien sûr ! Ce n'est pas parce qu'il a 42 ans... (sourire) Je suis toujours parti du principe qu'un joueur était sélectionnable tant qu'il jouait. Après, ce sont le physique et le mental qui décident mais l'âge n'a rien à voir là-dedans. Cette fois, j'ai laissé Claude de côté pour le laisser souffler un peu mais rien ne m'empêche à l'avenir de le sélectionner à nouveau.

Vous avez sélectionné Steve Mandanda et Hugo Lloris dans les buts. Doit-on y voir une rupture avec les plus anciens, Grégory Coupet et Sébastien Frey en particulier ?
Non, ces deux derniers n'ont pas encore repris, voilà tout. J'étudierai plus tard toutes les possibilités qui s'offrent à moi pour ce poste. La vérité est pour septembre, pas avant. Je voulais voir évoluer Steve et Hugo dans une vraie situation de match, face à leurs responsabilités, et c'était l'occasion de le faire. Ça ne signifie pas que je ne veux plus voir les autres.

Steve Mandanda était à l'Euro au contraire de Hugo Lloris. Cela signifie-t-il qu'il est votre n°1 ?
Dans l'idée, c'est bien ça. En tout cas pour le moment...

L'absence d'Eric Abidal n'est-elle liée qu'à sa suspension ?
Oui. Ça ne servait à rien de couper sa préparation pour qu'il reste dans les tribunes. J'attends qu'il rejoue et je compte sur lui. Il a prouvé qu'il avait sa place en équipe de France, que ce soit sur le flanc gauche ou dans l'axe.

Malgré son Euro raté, vous avez également retenu Florent Malouda ?
C'est vrai qu'il était moins bien à l'Euro, qu'il a connu une saison plus difficile à Chelsea, mais il garde à mes yeux un potentiel exceptionnel. Personnellement, je continue de croire en lui, de croire en ses capacités.

La sélection A' a-t-elle encore de l'avenir ?
Non. Elle avait sa raison d'être la saison passée à l'approche de l'Euro mais plus maintenant. Nous sommes dans une toute autre logique désormais. Et puis de toutes façons, entre les blessés et les joueurs à court de forme, il n'y avait pas matière aujourd'hui à composer deux sélections.

On compte deux nouveaux dans votre sélection, Rod Fanni et Yoann Gourcuff, deux joueurs que l'on n'a jamais vu ne serait-ce que sous le maillot des A'. Pourquoi ces sélections ?
Là aussi, c'était l'occasion... Rod a montré de bonnes choses au bon moment. Il est puissant, athlétique, c'est un profil très intéressant pour l'avenir. Quant à Yoann, maintenant qu'il joue dans un grand club... (sourire) J'ai parlé avec Laurent (Blanc, ndlr) et je peux vous dire qu'il croit vraiment en lui. Il peut être un très bon soutien pour les attaquants. A lui de saisir sa chance...

Etant donné que vous n'excluez pas le retour de plusieurs anciens dans cet effectif assez jeune, ne craignez-vous pas ce fameux conflit de génération qui a miné les Bleus à l'Euro ?
Il n'y a pas eu de conflit de génération à l'Euro. Ce qui s'est passé est assez banal. Il y avait des petites failles qui sont devenues des crevasses au fil des mauvais résultats. C'est ce qui arrive dans la vie et ça marche dans les deux sens. Une victoire aurait à nouveau consolidé le groupe.

Avez-vous choisi votre nouveau capitaine ?
Il faut que j'en discute avec les anciens. On ne désigne pas un capitaine comme ça. Il faut que le joueur choisi puisse assumer ce rôle. Il faut que ce soit un vrai patron sur le terrain.

Ce sera forcément un ancien comme William Gallas ou Thierry Henry ou une surprise est-elle envisageable ?
C'est une bonne question... (sourire)

Quels vont être les rôles d'Alain Boghossian et Pierre Mankowski à vos côtés ?
Comme je le faisais avec Pierre Mankowski, je vais pouvoir m'appuyer sur Alain Boghossian dans le cadre des entraînements notamment. Je pourrai ainsi davantage superviser. Leurs interventions auprès du groupe dépendront de la nature des exercices mais il est certain que le renfort d'Alain va nous soulager. Nous avions l'habitude de travailler en effectif réduit, or la plupart des sélections ont élargi leur staff depuis longtemps déjà. C'est dans la logique des choses.

Avez-vous le sentiment d'être sous surveillance désormais ?
Je ne sais pas ce que ça signifie être sous surveillance. J'ai toujours rendu des comptes, après chaque match, auprès du président Escalettes, du Conseil fédéral... Nous avons toujours procédé ainsi. L'arrivée d'Alain va simplement m'épargner une trop grande dispersion dans la gestion de l'équipe. Je n'ai jamais imposé mes choix, même si les décisions au final m'appartiennent. Si je suis suffisamment convaincant, on m'écoute, c'est aussi simple que ça. Mais l'équipe de France n'est en aucun cas ma propriété et je ne l'ai jamais prise comme telle.

Malgré tout, ne vous sentez-vous pas en sursis à la tête de l'équipe de France ?
Non, je ne fonctionne pas comme ça. Ce qui m'importe, c'est toujours le match qui se présente. Je ne vis pas dans une angoisse permanente, focalisé sur mon avenir ou mon triste sort. C'est mon devoir de ne pas penser à mon statut personnel, ne serait-ce que vis à vis des joueurs. C'est comme un attaquant qui pense aux conséquences d'un éventuel échec avant même d'avoir tiré. Je ne veux pas rater le cadre parce que j'ai trop réfléchi...






c une impression, ou Domenech est toujorus aussi c** ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.video-auto.com/
NeRoMe67
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2027
Age : 30
Localisation : Alsace
Club(s) préféré(s) : Strasbourg, Bayern Munich
Date d'inscription : 27/06/2008

MessageSujet: Re: Les 20 Bleus pour la Suède   Mar 12 Aoû - 21:38

C'est pas une impression ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NeRoMe67
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2027
Age : 30
Localisation : Alsace
Club(s) préféré(s) : Strasbourg, Bayern Munich
Date d'inscription : 27/06/2008

MessageSujet: Re: Les 20 Bleus pour la Suède   Mer 13 Aoû - 20:24

« Pas d'états d'âme »

« De la générosité, pas d'états d'âme » : tels sont deux des mots d'ordre de Raymond Domenech après l'annonce de sa liste pour l'amical en Suède le 20 août, première étape d'une équipe de France qui doit faire oublier le fiasco à l'Euro.
- Qu'est-ce qui va changer ?
- Il y a des modifications, pas des améliorations, les améliorations c'est sur le terrain avec les résultats. On a tous ressenti le besoin d'un technicien en plus avec Alain Boghossian. Il y a besoin de temps en temps d'apporter un brin de différence et de fraîcheur avec quelqu'un qui a un vécu de joueur, notamment à l'étranger. Pour ceux qui ont vu les séances d'entraînement (des Bleus) depuis quatre ans, Pierre (Mankowski) gérait une partie des entraînements. J'ai une capacité à déléguer, je déléguerai à deux. Je prendrai un peu de recul pour superviser un peu tout, pour travailler autrement ».
- Et l'état d'esprit ?
- De la générosité. La pire des choses, je l'ai vécu en 2004 (Euro au Portugal) au milieu des spectateurs, c'est d'avoir le sentiment que les joueurs s'ennuient sur le terrain. J'aimerais que les gens se disent qu'ils se sont battus. Les joueurs vivent avec le public, il doit y avoir une vraie relation, ils doivent donner aussi en dehors du terrain. Mais ce qui compte avant tout, c'est le match, qu'on gagne ou qu'on perde, il faut qu'on soit fier de ce qu'on a fait. Sans états d'âme, sans questionnement.

Pas de conflit de génération


- La liste pour l'amical en Suède est très jeune. Le dernier rajeunissement, c'était en 2004, à votre arrivée, et ça n'a pas vraiment marché...
- Oui, on sait qu'il y a une période de transition, avec des générations qui finissent. La différence, c'est qu'il y a eu l'Euro (cet été), avec des jeunes qui sont venus, qui ont vécu les mauvais cotés, et ça, ça sera utile pour la suite, ils savent ce qu'il faut faire pour ne pas le revivre.
- Mais il y a encore des anciens : y a-t-il un risque de conflit de génération comme à l'Euro-2008 ?
- Il n'y a pas eu de conflit de génération, il y a eu des résultats qui ont fait que les failles deviennent des crevasses. Quand ça marche ou pas, dans une vie de groupe, alors les approximations de la vie humaine prennent des proportions énormes, dans les deux sens.
- Vous sentez-vous d'avantage sous surveillance ?
- Mais je n'ai jamais eu le sentiment de n'avoir jamais à rendre compte. L'équipe de France appartient à tout le monde, dans les succès, les échecs. Les comptes, j'en rends toujours, j'en discute avec le président (Escalettes). Avec Alain (Boghossian), j'aurai plus de confort dans le travail de tous les jours. Je n'ai pas l'impression d'avoir plus de surveillance. J'ai l'impression d'être soulagé de certaines taches.
- Toujours la même liberté d'action alors ?
- J'ai la liberté d'action de tous les sélectionneurs. Personne ne me dit « il faut faire jouer celui là ». Je n'impose rien, je discute. J'ai des arguments, j'écoute les autres, mais si je suis plus convaincant... à un moment il faut qu'il y en ait un qui décide. A la fin c'est moi qui donne les noms.
- Vous sentez-vous en sursis avec une obligation de résultats dès les premiers matches de qualification du Mondial-2010 ?
- Reprenez 2004, certains me posaient la question à tous les matches. Les bilans, je les ferai après, moi en tant que sélectionneur, je ne pense pas à l'après. Avec la Suède, on va préparer les deux matches derrière pour les qualifications au Mondial-2010 (l'Autriche le 6 septembre, la Serbie le 10). Il ne faut pas penser à ce qui va se passer après, à mon statut, sinon comment faire pour que les joueurs n'y pensent pas non plus.


Édition du Mer 13 août 2008

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nasri-38
Participant
Participant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 311
Age : 24
Localisation : Isère
Club(s) préféré(s) : Marseille, Arsenal, Barca
Joueur(s) préféré(s) : Valbuena, Henry, Niang, Nasri, Koné
Date d'inscription : 09/07/2008

MessageSujet: Nasri en renfort   Lun 18 Aoû - 18:14

Le milieu offensif de Marseille Hatem Ben Arfa a déclaré forfait pour le match amical de la France contre la Suède mercredi à Göteborg en raison d'une douleur aux adducteurs. Raymond Domenech a donc appelé Samir Nasri (Arsenal).

Il avait annoncé lui-même son forfait dimanche soir. "Physiquement, je suis fatigué, trois matches en une semaine, dès la reprise comme ça, ce n'est pas évident, en plus, je me suis fait mal aux adducteurs", avait indiqué Ben Arfa dimanche soir à l'issue de la victoire de son club (4-0) contre Auxerre en Championnat, à laquelle il avait participé. Après avoir fait constater sa blessure à Clairefontaine, le Marseillais a donc quitté les Bleus. Et c'est Samir Nasri qui a été rappelé en renfort. Ce dernier a réussi ses grands débuts à l'Emirates Stadium sous le maillot d'Arsenal ce week-end. Auteur d'un but très tôt dans la partie (4e), l'ancien Marseillais a touché beaucoup de ballons et déjà pris à son compte le jeu des Gunners.

LA LISTE DES 20 JOUEURS :

Gardiens : Steve Mandanda (Marseille), Hugo Lloris (Lyon)

Défenseurs : Jean-Alain Boumsong (Lyon), Bacary Sagna (Arsenal), William Gallas (Arsenal), Patrice Evra (Manchester United), Rod Fanni (Rennes), Philippe Mexès (AS Rome), Gaël Clichy (Arsenal)

Milieux : Mathieu Flamini (AC Milan), Lassana Diarra (Portsmouth), Jérémy Toulalan (Lyon), Florent Malouda (Chelsea), Samir Nasri (Arsenal), Alou Diarra (Bordeaux), Yoann Gourcuff (Bordeaux), Sidney Govou (Lyon)

Attaquants : Thierry Henry (FC Barcelone), Nicolas Anelka (Chelsea), Karim Benzema (Lyon)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://valbuena38490.skyrock.com/
NeRoMe67
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2027
Age : 30
Localisation : Alsace
Club(s) préféré(s) : Strasbourg, Bayern Munich
Date d'inscription : 27/06/2008

MessageSujet: Re: Les 20 Bleus pour la Suède   Mer 20 Aoû - 20:00

Objectif reconquête

Raymond Domenech repart donc en campagne, sa 3e à la tête de l'équipe de France, un record, avec un match amical en Suède ce soir.
Vaste programme ! Le cahier des charges est bien rempli : du beau jeu, des joueurs disponibles et ouverts pour en finir avec le repli sur soi du bunker-hôtel de l'Euro, et des résultats.
Pour l'heure, les changements sont minces. Domenech est resté, confirmé dans ses fonctions par le conseil fédéral du 3 juillet, en dépit d'une déprimante élimination au premier tour. Ses adjoints aussi, Mankowski pour les joueurs de champ, Martini pour les gardiens. La nouveauté s'appelle Boghossian. Le champion du monde 1998, reconverti dans le golf, possède ses diplômes d'entraîneur et entend les utiliser en tant que nouvel adjoint.

Domenech toujours à la barre


Pour les dirigeants du football français, Domenech ne doit plus rester seul. Mais les contours du club France 2010, sorte de conseil d'administration des Bleus, sont toujours en pointillés. Et le poste de manager de l'équipe nationale n'a toujours pas, semble-t-il, trouvé preneur. Domenech apparaît donc seul maître à bord.
Les joueurs, quant à eux, sont moins surprotégés et se prêtent plus facilement au petit jeu des autographes. Henry a été nommé capitaine. « Dans la mesure où il est ici et où Pat (Vieira, blessé) n'est pas là, Thierry a toutes les qualités, les compétences, pour être capitaine, de quoi sera fait demain, on ne sait pas... », a juste dit Domenech.
Mais seule la vérité du terrain compte. Et les Bleus n'auront pas le temps de tergiverser. Le 6 et le 10 septembre, les qualifications pour le Mondial-2010 débutent.
Cette fois, Domenech, qui a écorné son image avec une demande en mariage en direct à la télévision juste après l'élimination, ne devrait pas résister à une accumulation de revers.

Opération séduction


Frédéric Thiriez, président de la Ligue de football professionnel (LFP), a été très clair le 5 août dans un entretien à l'AFP : « On verra le 6 et le 10 (septembre, ndlr), après, tout est ouvert ».
Comme en 2004, quand il devait rebâtir sur des ruines pour ses débuts à la tête des A, Domenech a rajeuni son groupe. Par choix (il n'a appelé que la jeune garde pour les gardiens avec Mandanda et Lloris) et par obligation (Makelele et Thuram ont pris leur retraite, Vieira, Sagnol, Ribéry, Ben Arfa et Escudé sont blessés).
Mandanda doit s'affirmer comme le successeur naturel de Coupet. Mexès, le grand oubli de la liste des 23 pour l'Euro, doit enfin marcher dans les crampons de Thuram (142 sélections, record à battre) en défense centrale. Benzema, lui, doit tirer un trait sur un Euro où il ne fut pas le Roi comme avec Lyon mais un jeune garçon emprunté pour ses débuts sur la scène internationale.


Édition du Mer 20 août 2008

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NeRoMe67
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2027
Age : 30
Localisation : Alsace
Club(s) préféré(s) : Strasbourg, Bayern Munich
Date d'inscription : 27/06/2008

MessageSujet: Re: Les 20 Bleus pour la Suède   Jeu 21 Aoû - 22:04




Généreuse mais poreuse


La rentrée de l'équipe de France, tant attendue après le fiasco de l'Euro, a un peu rassuré, mais seulement offensivement, car les Bleus ont multiplié les erreurs défensives, finalement sauvés par leur gardien Mandanda et leur attaquant vétéran Govou, auteur d'un doublé à 29 ans.

SUÈDE 2
FRANCE 3


Goteborg, stade Ullevi. Mi-temps : 1-1. - 30 000 spectateurs. Arbitre : Eric Braamhaar (NED). Buts : H. Larsson (6e'), Källström (85e' sur pen.) pour la Suède ; Benzema (19e'), Govou (61e', 78e')
Avertissements : L. Diarra (30e'), Toulalan (77e') à la France.
SUÈDE : Isaksson - Mellberg (Schlebrugge, 70e'), Majstorovic, Hansson - Nilsson, A. Svensson, D. Andersson (Holmen, 84e'), Källström, Wilhelmsson (Wendt, 46e') - H. Larsson (cap., Berg, 61e'), Rosenberg. Entraîneur : Lars Lagerbäck
FRANCE : Mandanda - Sagna, Mexès, Gallas, Evra - Govou, Toulalan (Gourcuff, 90e'+2), L. Diarra, Malouda (A. Diarra, 70e') - Henry (cap.), Benzema. Entraîneur : Raymond Domenech

Mexès, 26 ans, qui jouait gros avec cette 9e sélection, poussée par le départ à la retraite de Thuram, a passé une sale soirée, surtout en première mi-temps.
Dans les lignes arrières, seul Sagna, auteur d'une passe décisive pour l'égalisation de Benzema (19e'), a été au-dessus du lot. On se demande encore comment Gallas et Mexès ont pu laisser tout seul le vétéran Larsson (bientôt 37 ans) ouvrir le score (6e').

Hésitations défensives coupables


Le soulagement des Bleus est venu après l'heure de jeu par le rachat d'un joueur en difficulté en première période, Govou, auteur de ses 8e et 9e buts en 35 sélections (61e', 78e'). Henry s'est fait passeur sur le dernier. Mais un penalty transformé par Källström (84), passeur décisif sur le premier but, et des Bleus qui ont tremblé jusqu'au bout, ne rassurent pas vraiment.
«Il y a eu des moments difficiles, mais les joueurs ont su puiser dans leurs réserves, comme en fin de match. Je trouve que c'est bien. On a marqué trois buts, on en a pris deux. C'est plus ouvert, une nouvelle équipe, une nouvelle génération, une nouvelle manière de fonctionner», explique Raymond Domenech.
La première alerte de la rencontre est venue de Wilhelmsson, dont la passe pour Larsson, déjà, a semé tout de suite la pagaille dans une paire Mexès-Gallas ne fonctionnant pas (4e').
La sanction ne tarda pas. Källström, remplaçant à l'Euro, et qui est amené désormais à prendre plus de responsabilités, centra pour Larsson, totalement oublié, qui s'offrit un petit plaisir avec une bicyclette (6e').
Il est déjà temps de tirer les leçons. La première est que la défense bleue explosa d'entrée. Dans l'axe, mais aussi sur les côtés. Le gauche, surtout, avec un Evra mal positionné et, plus haut, au milieu, un Malouda qui n'a pas encore retrouvé ses jambes. Evra se fit toutefois pardonner en se jetant dans les pieds de Rosenberg au retour des vestiaires (46e') et en se faisant passeur sur le premier but de Govou.
Les défenseurs ne sont pas les seuls à blâmer. Il aurait fallu priver les milieux de ballons pour empêcher les Suédois de se ruer à l'attaque, décomplexés. Mais le verrou Toulalan-Lassana Diarra n'a pas fait oublier la paire référence, Vieira (blessé) et Makelele (qui a annoncé sa retraite internationale).

Un grand Mandanda


Toulalan est toutefois un cran au-dessus dans son implication. C'est d'ailleurs lui qui fut au départ de l'action amenant l'égalisation, avec cette balle pour Sagna, centrant pour Benzema, auteur de son 4e but en 14 sélections. Toulalan fut aussi impliqué sur le deuxième but tricolore.
Benzema tenta encore, plus tard, avec ce ballon directement dans les buts d'Isaksson (42e'). Sa relation avec Henry n'est pas encore au point. Normal.
Les Bleus ont également payé leurs déchets. Il fallut un grand Mandanda (pour sa 2e sélection à 23 ans) pour repousser les tirs de Rosenberg et Larsson (35e', 36e') alors que les lignes arrières françaises s'emmêlaient les crampons. Le gardien de Marseille fut encore brillant contre Källström (49).
Et déjà les qualifications du Mondial-2010 approchent, avec un déplacement en Autriche le 6 septembre...


Édition du Jeu 21 août 2008


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NeRoMe67
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2027
Age : 30
Localisation : Alsace
Club(s) préféré(s) : Strasbourg, Bayern Munich
Date d'inscription : 27/06/2008

MessageSujet: Re: Les 20 Bleus pour la Suède   Ven 22 Aoû - 20:00

On reprend les mêmes


Malgré les imperfections constatées, surtout en défense, la composition de l'équipe de France contre l'Autriche, premier match des éliminatoires du Mondial-2010 le 6 septembre à Vienne, ne devrait guère différer de celle victorieuse mercredi en Suède.

« Je voulais gérer ce match comme un vrai match, pas un amical. En Autriche, ce sera dans le même registre. Mon équipe peut ressembler à ça », a affirmé Raymond Domenech au coup de sifflet final. Avec seulement deux changements effectués dont un dernier anecdotique (Gourcuff entré dans les arrêts de jeu), le sélectionneur a voulu tester en grandeur nature la formation qui débutera dans deux semaines la nouvelle campagne qualificative.

Gardien de but : Mandanda s'impose


Impérial face aux Suédois, Steve Mandanda, qui fêtait sa 2e sélection, a fait oublier en l'espace d'une rencontre son prédécesseur Grégory Coupet. Même si Raymond Domenech continue d'entretenir le suspense sur l'avenir international de l'ancien Lyonnais, il va être de plus en plus difficile de déloger le portier marseillais.
Le prometteur Hugo Lloris (21 ans) doit se contenter d'un rôle de doublure en dépit de ses brillants états de service depuis son arrivée à Lyon cet été.

Défenseurs : le grand chantier


La reconstruction de la défense reste le principal chantier du sélectionneur qui doit faire face à plusieurs contraintes (retraite de Thuram, blessures de Sagnol et de Clerc, suspension d'Abidal). Domenech a choisi de confier les clefs à une charnière Gallas-Mexès qui n'a pas donné toutes les garanties mercredi. Mais là aussi, le patron des Bleus ne dispose pas de solutions alternatives, Boumsong ayant un temps de jeu réduit à Lyon et Squillaci n'ayant pas encore repris la Liga avec le FC Séville.
Sur les côtés, Evra, malgré sa prestation inquiétante en Suède, ne sera pas menacé à court terme, Escudé n'a rejoué que récemment après sa pubalgie et Abidal sera suspendu contre l'Autriche. A droite, Sagna, passeur décisif sur le premier but, est la seule bonne nouvelle de ce match amical de rentrée et pallie parfaitement les défections de Sagnol et de Clerc.

Milieux de terrain : Govou marque des points


Le milieu défensif constitué de Lassana Diarra et de Toulalan n'a pas été rayonnant mais Domenech ne se risquera sans doute pas à des bouleversements majeurs. D'autant qu'avec la blessure de Vieira, les solutions de rechange ne sont pas légions. Flamini n'a pas encore repris le championnat avec l'AC Milan et Alou Diarra est clairement une doublure dans l'esprit de Domenech.
Chez les milieux offensifs, Malouda, fantomatique à l'Euro, retrouve petit à petit ses jambes, et Govou a marqué des points avec son doublé, surtout en l'absence de Ribéry blessé. Mais Domenech n'a pas encore écarté les deux options Nasri et Ben Arfa, forfaits sur blessure. « Je voulais des joueurs offensifs comme Ben Arfa et Nasri et au dernier moment ils n'ont pas pu jouer. J'attends le dernier moment, on verra avec ceux qui sont disponibles », a-t-il lâché.

Attaquants : Henry et Benzema ont de l'avance


La réussite de Henry et de Benzema a tué tout suspense et ces deux joueurs, qui commencent à s'apprivoiser sur le terrain, ont plusieurs longueurs d'avance sur la concurrence. La présence en Autriche du capitaine Henry ne se discute pas et Benzema a mis de côté sa torpeur de l'Euro pour prendre à 20 ans la mesure du poste d'avant-centre des Bleus. Anelka, pourtant efficace avec Chelsea, est condamné à patienter.


Édition du Ven 22 août 2008

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les 20 Bleus pour la Suède   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les 20 Bleus pour la Suède
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une nouveauté chez les bleus pour nous coller une prune
» vend 200sx rs13 phase 2 model 94
» Feux bleus pour K5/6
» Coupe du Monde 2011 - Liste des 30 bleus
» Le 650 v-strom, c'est pas pour les lopettes...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
footixpeople :: Football International :: Sélections nationales-
Sauter vers:  
Ecoutez RMC Info Talk Sport ici =>


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit