footixpeople

Le forum officiel des footix de Dailymotion !
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Google
Web Pages francophones France Answers Wikipedia



OOO Ajouter footixpeople dans vos favoris OOO



Partagez | 
 

 Les adversaires du Racing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NeRoMe67
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2027
Age : 31
Localisation : Alsace
Club(s) préféré(s) : Strasbourg, Bayern Munich
Date d'inscription : 27/06/2008

MessageSujet: Les adversaires du Racing   Ven 1 Aoû - 19:48

Les dix-neuf concurrents du Racing cette saison n'ont pas les mêmes moyens, ni les mêmes objectifs. Entre un bon tiers d'ambitieux et un contingent comparable de petits budgets, l'anti-chambre de l'élite s'annonce piégeuse.
LES GROS BRAS
Lens et Metz ont passé leur effectif au lavage décapent, mais Sang et Or comme Grenats restent ambitieux. Les premiers s'appuient sur le plus gros budget de la division (26,5 M€) et un soutien populaire indéfectible (18 000 abonnés). A Metz, l'ancien Strasbourgeois Yvon Pouliquen est aux commandes, le président Molinari a pris du recul, le transfert de Pjanic à Lyon (pour 7 M€) a sauvé les finances et le groupe de joueurs, dans l'attente d'une ou deux recrues, a été expurgé de poids morts.
LES OUTSIDERS
Après une période cahoteuse qui l'a conduit jusqu'en CFA, le Stade brestois s'installe dans le panorama de la L 2. La 7e place de mai est prometteuse, ainsi qu'une forme de stabilité, dans l'effectif et dans le staff technique, conduit par Pascal Janin.
Troyes s'est pris une sacrée gifle en ratant la montée après avoir compté onze points d'avance sur la 4e place à 10 journées de la fin. Troch en a fait les frais. A Batelli, l'ancien technicien d'Amiens, qui débarque avec Fiorese et Buengo dans ses valises, de relancer la machine.
Louis Nicollin en a marre. Il ne veut plus voir son club chéri végéter au 2e niveau national. Rolland Courbis, qui garantit que ce sera sa dernière saison sur un banc, veut partir par la grande porte.
Après une vaine course au podium, Sedan a décidé de miser sur sa jeunesse avec quatre néo-pros et un entraîneur qui a fait sa réputation au centre de formation de Rennes.
LES INCERTAINS
Châteauroux, à la faveur de ses 31 saisons de L 2, constitue le pilier de la L2. Le club berrichon s'est montré discret pendant l'intersaison et semble destinée à vivre une saison en pente douce.
Après avoir échoué d'un rien en 2007, juste derrière le Racing, Amiens est tombé de haut la saison passée et a longtemps galéré. Ludovic Batelli parti, un nouveau cycle commence.
L'En Avant Guingamp n'en finit pas de décevoir depuis 2004 et sa relégation. Le club de l'influant Le Graet s'en remet à un groupe sans guère de changements et à Xavier Gravelaine, nommé manager, pour tourner le dos à la déception.
Reims a raté sa saison et a décidé de mettre fin à sa période FFF. Froger, l'entraîneur, a été prié de voir ailleurs, Féret (Nancy) et Fauré (Le Havre) sont partis. Dans son stade Delaune rénové, le légendaire Stade tentera d'initier une nouvelle dynamique après quatre saisons en L2.
Bastia est sur une phase déclinante. Le Sporting s'est encore déplumé et ne semble pas à l'abri d'une mauvaise surprise.
Toujours placé depuis 2004 et ses retrouvailles avec la L2 (successivement 4e, 5e et 8e), Dijon l'a échappé belle au printemps. On a recruté expérimenté - Morisot, Periatambée et le quadruple champion de France Carrière - en Bourgogne pour réenclencher la marche avant.
LES PETITS POUCETS
Le Vannes OC s'apprête à vivre sa première saison à ce niveau. Il a effectué la course en tête tout au long de son championnat de National. S'appuyant sur recrutement de vieux briscards (Delhommeau, Ahamada...), le club breton sera l'une des curiosités de la saison.
Boulogne s'est sauvé à la dernière minute de la dernière journée et ne va pas jouer les fiers à bras à l'heure d'envisager une 2e saison d'affilée parmi l'élite. Mais la baraka de la saison passée peut nourrir quelques optimismes.
Avec son budget rikiki (7 M€) et une hémorragie dans son effectif (15 départs, 9 arrivées), Ajaccio, entraîné par Gernot Rohr, tentera surtout de faire honneur à son président charismatique et disparu, Michel Moretti, dont l'ombre continue à planer sur le club.
Angers, valeureux promu du National la saison passée (10e), en proie à de récurrents problèmes financiers, tentera encore de jouer les poils-à-gratter.
Enfin ! Place forte du foot français avec 33 saisons dans l'élite, le Nîmes Olympique a mis fin à un cauchemardesque tunnel de six ans en National. En tant que promu, et malgré l'arrivée des revanchards Kébé, Kroupi et... Puydebois, il sera candidat au maintien.
Tours a repris l'ascenseur dans le bon sens et se contentera d'un maintien même étriqué en s'appuyant sur la dynamique de la remontée.
Pour sa 2e saison à cet échelon et malgré une 5e place, Clermont a décidé de faire sa révolution. Clermont Foot tente de se faire une place à l'ombre du géant rugby. Pas évident.



Fr.N.
Édition du Ven 1 août 2008

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les adversaires du Racing
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les matches du Racing en direct sur dna.fr
» ZENKY RACING - CHASSIS - Toutes les pièces pour HONDA
» jantes american racing en 15"
» Cat Racing
» carbu mikuni racing(!)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
footixpeople :: Football français :: Ligue 2 Orange :: Clubs de Ligue 2 :: Strasbourg-
Sauter vers:  
Ecoutez RMC Info Talk Sport ici =>


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forumactif.com